Adieu les désherbants, bienvenue au desherbail

18 Mai 2017Blog

ADIEU LES DÉSHERBANTS, BIENVENUE AU DESHERBAIL LE PARTENAIRE ÉCOLOGIQUE

 

Pourquoi DESHERBAIL est né ?

Depuis le 1er janvier 2017, la loi stipule que les communes n’ont plus le droit d’utiliser de pesticides sur l’ensemble des espaces publics.
Les agents techniques en charge des espaces verts vont devoir apprendre à travailler différemment. Ils devront trouver des solutions efficaces pour pallier à ce manque.

Les particuliers quant à eux n’auront plus le droit d’utiliser de produits phytosanitaires à partir de 2019.
En revanche depuis 2017, les jardiniers amateurs pourront toujours se procurer des insecticides et herbicides. Il auront l’obligation de passer par l’intermédiaire d’un vendeur qui devra orienter le client vers un produit alternatif.

Il est temps de se mettre au vert et d’adopter des méthodes adaptées pour gagner contre les dites « mauvaises herbes ».
Pour faciliter la transition vers le zéro pesticides, optez pour le meilleur en choisissant DESHERBAIL.

Nous sommes partis d’un constat simple, qu’il n’existait à ce jour aucun produit naturel alternatif au désherbant chimique susceptible d’éliminer les mauvaises herbes.

Le DESHERBAIL a pu faire ses preuves, de nombreuses collectivités nous ont rejoint et partagent notre avis sur les effets remarquables de ce produit totalement naturel à base d’ail.

Vous pouvez en apprécier les résultats (photo ci-après), un cimetière vendéen traité avec DESHERBAIL.

 

La preuve en image 

L’engagement d’AU BIO JARDIN est de toujours proposer des solutions en adéquation avec la nature.

Grâce à cette formule exclusivement à base d’ail pur (reconnu par l’article D4211-11) et de vinaigre (Approbation du vinaigre en tant que substance de base selon le règlement d’exécution de l’Union Européenne 2015/1108). Vous allez à présent pouvoir vous débarrasser de toutes les herbes indésirables de vos jardins, massifs, pavés… tout en contribuant à la préservation de notre planète.

 

Car en protégeant la nature et nos jardins, on se protège nous-même…

 

Pin It on Pinterest

Share This