Comment lutter contre les Psylles

3 Mai 2017Blog

A la Découverte des psylles avec AU BIO JARDIN :

Les psylles sont des insectes semblables aux pucerons, à la seule différence c’est qu’il présente des ailes la plupart du temps. Ils mesurent de 2 à 6mm et sont de couleur brun-vert. Ils font partis de la famille des hémiptères. Ce sont des insectes piqueurs-suceurs. Les larves quant à elles sont minuscules et de formes aplaties jaunes, brunes ou vertes, elles sont généralement regroupées et se cachent sous les feuilles. Elles sont encore plus voraces que les adultes.

De l’état larvaire à l’état adulte le psylle vit environ 2 mois. Dès la fin de l’hiver, les psylles sortent de leur hivernation tranquillement installé dans des fissures des écorces. Après ont lieux, périodes d’accouplements, de pontes, un mois après on compte plus d’un millier d’œufs par femelle. Au bout de 6 à 9 semaines, les larves deviennent adultes, ils ont un pouvoir de multiplication important puisque l’on observe plusieurs générations dans l’année.

 

Les dégâts des psylles:

En général, les psylles ne causent pas de gros dégâts. Par contre si ce ravageur est en quantité importante, il faut s’en préoccuper. Les psylles pompent la sève des végétaux créant des déformations sur les feuilles. Ils piquent et sucent ainsi les feuilles qui se recroquevillent sur elles-mêmes, se dessèchent, roussissent et finissent par tomber.
On peut observer la présence de miellat et l’apparition de fumagine (dépôt noir sur les feuilles et les fruits). D’autres espèces comme les psylles du buis ou alors des ronces sécrètent des fils blancs cotonneux. On relève aussi que certaines espèces de psylles sont vectrices de virus, comme la galle dans certains cas. Les végétaux touchés sont visiblement affaiblis et leur croissance est ralentie engendrant la mort.

 

Les Plantes hôtes :

Les psylles sont attirés par un large éventail de plantes à savoir :

Eleagnus, buis, ronces, carottes, orties mais aussi lauriers sauce, frênes, aulnes, mimosas, eucalyptus ou encore les fruitiers poirier, figuier, pommier, agrumes, olivier.

 

Les méthodes de lutte contre les psylles :

Tout d’abord il faut privilégier les mesures prophylactiques, en pulvérisant du savon noir directement sur l’écorce des troncs et des rameaux des feuilles pour nettoyer la fumagine et le miellat. Puis une semaine après réitérer l’opération.

AU BIO JARDIN, vous conseille de favoriser la présence d’insectes prédateurs en introduisant les auxiliaires « Anthocoris » (sorte de punaise) capables d’éviter la pullulation des psylles. Mettre en place 2 lâchers à 15 jours d’intervalle. Suivre le PLAN DE LUTTE CONTRE LE PSYLLE

 

ANTHOCORIS :

AU BIO JARDIN vous conseille d’introduire Anthocoris dès la présence des premières larves de la 1ère génération de psylles (en général entre fin avril et mi-mai).

⇒ Prévoir plusieurs points d’introduction tous les 10 mètres environ/ hectare, là où il y a présence de larves de psylles.
⇒ Suspendre un piège PIÈGE DELTA par point d’introduction et y verser le contenu du flacon, sans mettre la bande gluante.
⇒ Privilégier l’introduction dans la partie intérieure de la parcelle.
⇒ Si la haie est remplie de miellat ou de fumagine, nettoyer au savon noir en 2 fois à une semaine d’intervalle (Ne jamais mettre en même temps Anthocoris et le savon noir, prévoir une semaine entre les deux).

 

Condition d’utilisation :

Il est préférable de tenir compte des prévisions météo en choisissant le jour le plus propice pour les introduire. Vous pouvez retarder l’introduction si la météo n’est pas favorable : vent fort, pluies abondantes ou gelées.

Les larves et l’adulte d’Anthocoris nemoralis sont actifs sur tous les stades du psylle. Grace à son rostre, la punaise prédatrice perfore les œufs et les larves de psylles et se nourrit de leur contenu.

Deux semaines après la 1ère introduction, on peut observer les premières pontes d’Anthocoris.
Anthocoris nemoralis contrôle les foyers de psylle et empêche le miellat de se développer. Les jeunes pousses sont à nouveau saines.

 

Pin It on Pinterest

Share This