Les chenilles processionnaires du pin

24 Fév 2021Blog

Les chenilles processionnaires du pin (Thaumetopoea pityocampa) est l’ennemi numéro un des pins. C’est est un insecte de l’ordre des lépidoptères. La chenille est la larve d’un papillon de nuit. Elles se déplacent en file indienne, formant une procession. Les larves se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins, entraînent un affaiblissement considérable des arbres attaqués. Des allergies apparaissent chez les individus exposés au contact des poils urticants des chenilles.

 

Les dégâts des chenilles processionnaires du pin

 

Sur les arbres : défoliation et perte de croissance. De nombreux pins sont ainsi détruits par ce ravageur.

Sur la peau : des urticaires simples ou plus importantes pouvant s’accompagner de palpitations. Également, chez les sujets les plus sensibles, des chocs anaphylactique peuvent apparaitre dans les heures qui suivent le contact. Ainsi, une consultation chez un médecin ou pharmacien s’impose.

Dans les yeux : une consultation ophtalmologique s’impose, car il faudra extraire les poils au risque de voir apparaître une conjonctivite ou une kératite pouvant évoluer vers la cécité.

Sur le système respiratoire : les poils peuvent engendrer des irritations respiratoires risquant jusqu’à la crise d’asthme. Ainsi, une consultation chez un médecin ou pharmacien s’impose.

Des problèmes digestifs gravent peuvent apparaître lors d’ingestions d’aliments venant de jardins contaminés.

 

Le cycle biologique des chenilles processionnaires du pin

 

Durée de vie de l’adulte : le mâle vit entre 1 à 2 jours et la femelle entre 3 à 4 jours

1. À partir de début juin, les papillons de la processionnaire sortent de terre. Les femelles peuvent parcourir entre 3 et 4 km contre jusqu’à 50 km pour les mâles. Mâles et femelles s’accouplent (reproduction sexuée), puis les mâles meurent un ou deux jours après.

2. Les femelles s’envolent et déposent entre 80 et 250 œufs sur les aiguillettes de pin. Puis elles meurent à leur tour.

3. Les chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte. Elles forment un petit nid de soie, qui n’est pas toujours visible à cette période. Elles se nourrissent des aiguilles du pin et sont reliées entre elles par un fil de soie.

4. Au cours de leur croissance, les chenilles changent de couleur et se couvrent de plus en plus de poils (jusqu’à 1 million).

5. En automne, les chenilles construisent un nid en soie beaucoup plus important que le premier, sur une des branches du pin. Elles y passent l’hiver et ne sortent que la nuit pour entretenir leur nid et se nourrir.

6. Au printemps, la colonie conduite par une femelle quitte l’abri et se dirige vers le sol. C’est la procession de nymphose : toutes les chenilles se tiennent les unes aux autres et se déplacent en longue file. Une file peut compter quelques centaines de chenilles. Au bout de plusieurs jours, elles s’arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et s’enfouissent dans le sol.

7. Deux semaines plus tard, toujours dans le sol, les processionnaires tissent des cocons individuels et se transforment en chrysalides. Elles restent dans cet état pendant le printemps (ou parfois plusieurs années selon les régions).

8. Au début d’été, toujours sous la terre, les chrysalides se métamorphosent en papillon. Et puis un soir d’été, les papillons sortent de terre.

 

Des solutions pour éviter leur propagation

 

Pour contrôler la processionnaire du pin, 3 solutions existent :

-le collier Pine T Pro Trap, à installer dès le mois de novembre
-le piège Pin Processionary Trap à phéromone, à installer du 15 avril au 1er mai
-la confusion sexuelle Pine T Pro Ball, à mettre entre le moi d’avril et le mois de mai.

Pour un meilleur résultat, ces solutions peuvent être associées.

Pin It on Pinterest

Share This