Lutter contre les pucerons

16 Déc 2020Blog

Les pucerons sont un réel fléau dans les jardins. Au Bio Jardin vous donne des méthodes naturelles pour lutter contre leurs invasions sans utiliser de pesticides et sans nuire aux autres insectes du jardin.

 

Cycle de vie du puceron

Aujourd’hui, beaucoup d’espèces différentes de pucerons sont présentes dans les jardins. Des verts, des noirs, des jaunes et bien d’autres colonisent nos plantes.

Les pucerons passent l’hiver sous la forme d’œuf, en diapause. Dans ces œufs, il n’y a aucun mâle, seules des femelles fondatrices.

Au printemps, la femelle fondatrice qui est aussi une femelle parthénogénétiques donnera naissance à d’autres femelles parthénogénétiques. Le terme parthénogénétique signifie que la femelle puceron donnera naissance à d’autres femelles sans reproduction sexuée, les petites femelles seront génétiquement identiques, elles seront donc des clones. Également, ces femelles sont vivipares, les œufs se développent dans leur abdomen ce qui permet aux petites femelles de naître déjà former.

À leurs tours, quelques jours après leur naissance, les femelles parthénogénétiques feront de nouvelle femelles de la même façon. L’espérance de vie d’un puceron varie entre 20 et 40 jours selon les espèces. Une fois que la colonie de femelles sera bien développé sur la plante hôte, des femelles parthénogénétique donneront, cette fois-ci, naissance à d’autres femelles parthénogénétique ailées. Ces femelles, qui possèdent des ailes, iront coloniser d’autres plantes aux alentours. Ce cycle continuera jusqu’en automne.

En automne, des femelles particulières naissent, les sexupares. Elles vont donner naissance par pathogenèse aux sexuées femelles et mâles. Un accouplement aura lieu. Ensuite, les œufs seront pondus. À l’intérieur, seules des femelles fondatrices seront présentes. Le cycle reprendra son cours au printemps.

 

Les dégâts des pucerons

Comme vous le savez en tant que professionnel, le puceron est un insecte piqué suceur, cela signifie qu’il se nourrit de la sève des plantes. Les colonies de pucerons puisent leur nourriture au niveau des rameaux et des feuilles. Les plantes sont ainsi affaiblies. Les pucerons empêchent leur croissance et sont vecteurs de maladies.

pucerons

 

Les solutions d’Au Bio Jardin

Nous vous conseillons d’appliquer OBJ Spéciale Pucerons dès leur apparition et ou en préventif. Pulvériser notre solution diluée à de l’eau directement sur la plante en direction des colonies de nuisibles. Il faut l’appliquer de préférence le matin par temps sec et renouveler au bout de 5 jours. OBJ Spéciale Pucerons est efficace et totalement écologique.

Lorsque la population de pucerons est trop importante Au Bio Jardin vous conseille la PBI (Protection biologique intégrée). C’est une solution écologique et performante qui favorise la biodiversité.

Vous pouvez procéder à des lâchers d’Adalia (coccinelle). Cet auxiliaire est un redoutable prédateur capable de dévorer jusqu’à 800 pucerons pendant sa transformation de l’état de larve à l’état adulte (2 à 3 semaines). Ensuite, la coccinelle adulte, passe à une consommation journalière de 50 pucerons.

Vous pouvez aussi procéder à un lâcher de Chrysope. Ils sont encore plus voraces, pouvant ainsi consommer jusqu’à 60 pucerons par jour pendant leur cycle larvaire, d’une durée d’un mois environ. Une fois adulte, elle se nourrit de nectar et de pollen.

Comme vous le savez, si vous n’agissez pas dès l’apparition des premiers pucerons vous pouvez voir les végétaux s’affaiblir et cela aura une influence sur leur développement, leur floraison et leur fructification. Grâce aux conseils d’Au Bio Jardin vous êtes à présent capables de lutter naturellement contre les pucerons qui envahissent les plantes.

Pin It on Pinterest

Share This