Lutter contre la tordeuse orientale du pêcher

29 Mai 2017Blog

COMMENT LUTTER CONTRE LA TORDEUSE ORIENTALE DU PÊCHER :

La Tordeuse orientale du pêcher Grapholita molesta est un papillon dont la larve engendre des ravages visibles sur les pêchers mais aussi les poiriers, les pommiers…

 

Biologie :

Elle passe l’hiver en diapause à l’état de larve sous les écorces ou dans le sol. On peut observer les premiers vols de papillons de fin mars à début avril. La femelle pond en continue jusqu’à septembre-octobre.
3 à 5 générations peuvent se succéder. Les générations se développent tellement vite qu’il n’est pas rare d’observer un chevauchement des vols. C’est en fin de journée, que l’on peut observer les vols de papillons. C’est l’instant propice où ont lieux les pontes, car la température est inférieure à 15°C. La femelle peut pondre pendant 10 à 15 jours. Elle dépose ses œufs sur le dessous des feuilles.

 

Les dégâts :

  • Les dégâts peuvent être important puisque la chenille de la tordeuse orientale du pêcher consomme les jeunes pousses ce qui écarte toute production de fruits.
  • La chenille pénètre dans le fruit, creuse des galeries à l’intérieur et souille ainsi à l’entrée du trou ses excréments. On peu aussi remarque l’apparition de fumagine sorte de dépôt noir (maladie cryptogamique).
  • Face à cette agression, le végétal secrète de la gomme qui peut lui permettre de se débarrasserde ce ravageur, mais cela ne suffit pas toujours,.

 

Les solutions AU BIO JARDIN :

AU BIO JARDIN vous propose des solutions biologiques et naturelles efficaces pour traiter la cloque du pêcher (voir le planning de lutte)

Notamment la phéromone Grapholita molesta. Vous pouvez l’introduire de fin mars à fin octobre. C’est une phéromone qui reproduit une substance chimique naturellement émise par le papillon femelle de Grapholita molesta.
Cette confusion sexuelle permet de capter le mâle de cette espèce pour au final, nuire à la reproduction. Les mâles ainsi trompés, s’approchent du piège DELTA et finissent par se poser à l’intérieur du piège, où ils restent piégés.

 

Il ne faut surtout pas ouvrir la capsule de phéromone, car la phéromone est injectée dans le plastique micro-perforé. Les capsules doivent impérativement être manipulées avec des gants ou des pinces pour éviter de brouiller le message chimique de la phéromone contenue dans la capsule. En cas de contact avec les mains, veiller à bien les nettoyer. Le produit est sans risque toxique.

  • Il faut placer la capsule sur la plaque engluée fourni avec le piège.
  • Suspendre le piège sur les charpentières à l’abri de la lumière et de l’humidité.

La capsule de phéromone peut être conservée de 1 à 2 ans au congélateur. Les capsules doivent être renouvelées toutes les 4 à 6 semaines.

En seulement quelques jours après la mise en place, vous pourrez observer les premiers mâles morts à l’intérieur du piège.

AU BIO JARDIN vous propose également dès le mois de février, apportez tous les 15 jours OBJ SPÉCIAL FRUITIERS, grâce aux vertus de la consoude, la prêle, de l’ortie, de la fougère, et de l’ail, il stimule la protection naturelle des végétaux et garantie la qualité gustative des fruits.

L’ail permet d’assurer une résistance aux maladies cryptogamiques et aide notamment à lutter contre la cloque du pêcher.

 

 

Alors il ne tient qu’à vous…

 

Pin It on Pinterest

Share This