Thaumetopoea processionea processionnaire du chêne

Accueil » Nos solutions » PBI » La Chenille Processionnaire » Thaumetopoea processionea Processionnaire du chêne

La Processionnaire du chêne, Thaumetopoea processionea, est un insecte de l’ordre des lépidoptères, de la famille des Notodontidae, de la sous-famille des Thaumetopoeinae. Ces chenilles, connues pour leur mode de déplacement en file indienne. Elle est commune en Europe centrale et du Sud (Espagne, Italie), en France, ses pullulations sont connues dans différentes régions (notamment Alsace, Bourgogne, Íle-de-France, Centre, Poitou-Charentes et Midi Pyrénées).

Les dégâts : Elle se nourrissent des chênes (Quercus), Toutefois, le charme, le bouleau et d’autres essences de feuillus le sont aussi en cas de forte pullulation. Elle peut consommer la première et la deuxième pousse de l’année, occasionnant jusqu’à la mi-juillet des défoliations dites tardives. De plus, cette chenille, de couleur gris argenté, porte des poils soyeux et des poils microscopiques d’environ 200 microns disposés en touffes urticantes qui provoque en effet des urtications et chez certaines personnes sensibles des réactions allergiques qui peuvent être sérieuses.

Développement : Le cycle biologique de cet insecte est annuel.

1. Métamorphose des chrysalides en papillons. Le mâle et la femelle s’accouplent. Le mâle meurt un ou deux jours après.

2. La femelle s’envole et pond dans les fines branches au sommet des chênes bien dégagés. Puis elle meurt à son tour.

3. La processionnaire du chêne passe l’hivers sous forme d’oeufs.

4. Eclosion des oeufs avant le débourrement des chênes (apparition des jeunes feuilles).

5. Les chenilles construisent un abri en soie, sur les branches. puis elles passent par 5 stades larvaires.

6. Tissage d’un nid plus résistant plaqué sur le tronc ou les grosses branches charpentières pour le dernier stade larvaire. Ce nid va contenir les cocons. Les chenilles effectuent leurs nymphoses, et se transforment en chrysalides. La chenille, à son dernier stade, a une taille comprise entre 25 et 35 mm. Elle contribue à la construction collective d’un grand cocon de soie blanche, qui abritera des centaines de chenilles. La nymphose a lieu dans le cocon en juin. L’émergence se passe le mois suivant.

Les chenilles ont un comportement grégaire, elles se rassemblent en “plaques” denses sur les grosses branches dites “charpentières” du chêne. Elles filent des cocons sur les chênes à feuilles caduques, mais on les trouve aussi parfois sur des arbres, arbustes et toute surface qu’elle peuvent explorer à proximité du chêne qu’elles occupent. Elles abandonnent temporairement les cocons la nuit pour se nourrir. Le nid garni de poils est également urticant quand on le manipule, même s’il est vide.

Lutter naturellement avec le Piégeage et les Phéromones

Pin It on Pinterest

Share This