La Cochenille San José

quadraspidiotus perniciosus

Accueil » Nos solutions » PBI » Les Cochenilles » La Cochenille San José Quadraspidiotus Perniciosus

Originaire d’Asie, cette cochenille est présente dans le mondes entier. C’est est une espèce très polyphage (environ 150 plantes hôtes). On la trouve notamment sur arbres et arbustes forestiers (érables, aulnes, bouleaux, charmes, frênes, hêtres, saules, ormes, peupliers, noyers, robinier faux-acacia, sorbier, tilleuls, eucalyptus) ainsi que sur de nombreuses rosacées fruitières et ornementales (pommiers, poiriers, cognassier, pruniers, pêchers, cerisier, aubépine, cotoneaster, pyracantha…) sur les groseilliers à grappes, cassissiers, fusains,…Elle se rencontre aussi sur les Citrus et la vigne

 

Les dégâts : Pour s’alimenter la cochenille San José pique les végétaux, quand elle pique, elle s’accompagnent de l’injection d’une salive toxique. Elles provoquent la déformation des organes végétaux, la chute des feuilles, des colorations de l’épiderme des fruits ainsi que le dépérissement des rameaux et des branches colonisés. Les fruits peuvent être déclassés.
Des infestations importantes et répétées affaiblissent la plante et peuvent conduire à sa mort.

 

Développement : Il y a 2 à 4 générations selon les régions. Après deux mues, en mars puis en mai, elles donnent des mâles et des femelles.
La femelle est vivipare et, dès fin mai, donne naissance à 8 à 10 larves par jour. La période de ponte s’étale sur 6 semaines. Sur plante-hôte favorable, la fécondité moyenne est de 400 larves. Les larves, d’abord mobiles, se fixent en implantant leurs stylets dans les cellules végétales. Elles forment des encroûtements sur les rameaux, les branches, parfois sur les feuilles et sur les fruits, autour de l’oeil.

DUREE DE VIE DE L’ADULTE : Plusieurs mois

HIVERNATION :

Elle passe l’hiver à l’état de premier stade fixé en diapause (‘bouclier gris’).

Avec des méthodes simple comme le piégeage associé au phéromone, vous serez a même de lutter naturellement contre cette cochenille.

Lutter naturellement avec les Auxiliaires

Andersoni

Californicus

Phytoseiulus

Pin It on Pinterest

Share This