Courtilière

gryllotalpa

Accueil » Nos solutions » PBI » Les Insectes du sol » Gryllotalpa Courtilière

La courtilière (Gryllotalpa) est une espèce d’orthoptère de la famille des criquets, sauterelles et grillons. C’est un insecte est imposant et impressionnant à cause de sa taille mais il est totalement inoffensif. Elle a de grosses pattes fouisseuses qui lui permettent de creuser des galeries comme les taupes. Cette espèce est présente dans toute la France. La courtilière est omnivore, elle se nourrit de larves, de vers, de racines et d’herbes. L’insecte ne contourne pas les obstacles végétaux, il préfère les découper.

Les dégâts : En plus de ses membres antérieurs, la courtilière est dotée de pièces buccales broyeuses, l’ensemble lui étant très utile pour assouvir son passe-temps préféré : creuser des galeries souterraines superficielles. La courtilière pourrait être considérée comme un auxiliaire très utile pour le jardinier si elle n’avait pas l’habitude de creuser dans la terre comme dans les racines se trouvant sur son passage. Les dégâts dans les jardins peuvent être considérables : racines des plantes potagères coupées, semis soulevés… elle en a d’ailleurs hérité le surnom de laboureuse. Si bien qu’à force de traitements chimiques, sa population a fortement régressée. Elle peut toutefois se rencontrer ponctuellement dans les jardins, dans les sols humifères, meubles et humides.

Développement : l’insecte adulte mesure en moyenne 5 cm et peut atteindre plus de 10 cm de long. Ses ailes développées, lui permettent de voler. La courtilière vit dans les sols meubles, légers et frais. Son mode de vie nocturne la rend très discrète. Le cycle de reproduction dure deux ans. La femelle pond 200 à 300 œufs dans une galerie profonde (20 à 40 cm). Les jeunes, qui ont le même aspect que les adultes, mais n’ont pas d’ailes, subissent deux mues avant l’hibernation. Vers le mois d’avril, l’année suivante, les larves reprennent leur activité et deviennent adultes après trois mues encore. Les adultes se reproduisent au printemps suivant. La courtilière à une reproduction sexuée, en dimorphisme sexuel avec des différences morphologiques plus ou moins marquées entre les individus mâle et femelle d’une même espèce.

DUREE DE VIE DE L’ADULTE : 3 ans voir plus

HIVERNATION :

à l’état adulte ou de larves de 3ème stade, enfouies dans le sol à profondeur variant de quelques cm à 1m.

Si vous observez de petites galeries peu profondes qui sillonnent le sol, alors la responsable est désignée : c’est la courtilière ! C’est à vous de jouer utiliser OBJ CARPOCAPSAE.

Lutter naturellement avec les Nématodes :

Carpocapsae

Pin It on Pinterest

Share This