Les Psylles

Accueil » Nos solutions » PBI » Les Psylles

Les psylles sont des insectes semblables aux pucerons, à la seule différence que la plupart du temps le psylle présente des ailes. Ils mesurent de 2 à 6mm et sont de couleur brun-vert. Ils font partie de la famille des hémiptères. Ce sont des insectes piqueurs-suceurs. Ils prolifèrent rapidement, on compte entre quatre et six générations selon les régions. De quoi envahir rapidement les végétaux, si les conditions sont propices…

Les dégâts : En général, les psylles ne causent pas de gros dégâts. Par contre s’il est en quantité importante, il peut être le pire des ravageurs donc il est préférable de s’en préoccuper rapidement. Les psylles pompent la sève des végétaux créant des déformations sur les feuilles. Ils piquent et sucent ainsi les feuilles qui se recroquevillent sur elles-mêmes, se dessèchent, roussissent et finissent par tomber. Il peut aussi créer des brûlures sur les bourgeons. On peut observer la présence de miellat et l’apparition de fumagine (dépôt noir sur les feuilles et les fruits). La formation de miellat quant à elle attire les fourmis. D’autres espèces comme les psylles du buis ou alors des ronces sécrètent des fils blancs cotonneux. On relève aussi que certaines espèces de psylles sont vectrices de virus, comme la galle dans certains cas. Les végétaux touchés sont visiblement affaiblis et leur croissance est ralentie pouvant avoir pour conséquence la mort.

Développement : Les premières pontes arrivent en février, dès les premiers beaux jours. Les œufs de psylles sont minuscules et de forme allongés. Ils sont déposés par paquets de 6 à 10 à la base des bourgeons ou dans les crevasses de l’écorce. Les larves s’introduisent dans les boutons floraux Elles sont encore plus voraces que les adultes. Les larves passent par cinq stades de développement et doublent leur taille à chaque fois. Les psylles adultes se déplacent en sautant ou en volant. Ils sont particulièrement résistants au froid et reprennent leur activité dès le mois de janvier. Après ont lieux, périodes d’accouplements, de pontes, un mois après on compte plus d’un millier d’œufs par femelle. Au bout de 6 à 9 semaines, les larves deviennent adultes. Les psylles ont un pouvoir de multiplication important puisque l’on observe plusieurs générations dans l’année. Les larves sont généralement regroupées et se cachent sous les feuilles.

DUREE DE VIE DE L’ADULTE : Cycle de l’œuf à l’adulte 28 jours. Durée de vie de l’adulte 33 jours soit environ 2 mois en tout.

HIVERNATION :

L’hivernage des adultes commence en septembre et jusqu’en décembre selon les générations. Ils hivernent dans les fissures des écorces. Dès la fin de l’hiver, les psylles sortent de leur hivernation.

OBJ SAVON NOIR et OBJ ANTHOCORIS contrôlent les foyers de psylles et les empêchent développer.

Lutter naturellement avec les auxiliaires

anthocoris